Les bâtisseurs du possible...
   
 
pourquoi ?
comment ?
en 2013-2014

 

"Il n'y a pas d'âge pour changer le monde ! "

IDENTIFIER - IMAGINER - REALISER - PARTAGER

projet réalisé N°1
projet réalisé N°2
projet réalisé N°3

 

 

 
POURQUOI ?            
 

Faites comme Humaira ou comme beaucoup d'autres avec des projets plus modestes, soyez acteurs de votre avenir et ne doutez pas que vous pouvez faire avancer le monde.

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe de personnes peuvent changer le monde. En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé.»

Margaret Mead

Humaira, 13 ans, donne ses premiers cours ...


"Humaira Bachal et sa petite sœur, Tahira, étaient les seuls enfants de la colonie Moach Goth au Pakistan à partir chaque matin pour l’école. Leurs parents étaient d’accord pour que leurs filles accèdent à l’éducation et ils avaient également le revenu nécessaire pour payer les frais d’inscription, le matériel scolaire et les uniformes. A l’âge de 13 ans, Humaira, consciente de sa chance, décide alors d’enseigner elle-même ce qu’elle sait aux autres enfants de la colonie.

Ce qui deviendra par la suite la Dream Model Street School débute en 2001, avec un tableau noir dans la cour de sa maison. Humaira enseigne à 10 amis de son âge, dont 7 filles. A partir de l’apprentissage de l’alphabet en urdu et en anglais elle leur apprend progressivement à lire. En 2003, 150 enfants se rendent aux cours donnés par Humaira et ses amis. La maison étant devenue trop petite pour les accueillir, ils décident d’occuper un terrain vague qu’ils transforment au fur et à mesure en école. Ils mettent d’abord le sol à niveau, puis érigent des poteaux en bois et construisent un toit de fortune avec des sacs de jute.

Aujourd’hui la Dream Model Street School accueille chaque jour 1 200 élèves et compte 25 enseignants. Les livres y sont gratuits et il n’y a pas d’uniforme pour permettre à chaque enfant de la colonie d’avoir accès à l’école."

Une vidéo montrant des bâtisseurs...

 

COMMENT ?

"Parce qu'il n'y a pas d'âge pour changer le monde" !

Bâtisseurs de possibles invite les enfants et les adultes à avoir confiance en leurs capacités à changer les choses dans et hors l’école.

4 étapes pour réinventer le quotidien et trouver des solutions créatives à tous les problèmes :

Les enfants identifient, sans l'aide d'un adulte un problème rencontré. Ils sont par groupe de deux ou trois et cherchent ce qui les préoccupent le plus. Les adultes vont aider les enfants à trouver des solutions sans jamais proposer "leur" solution. J'ai donc incité les enfants à prendre des initiationves. Nous avons lu des articles relatant des expériences et...

IDENTIFIER
> Identifier un problème
> Mener l’enquête
Dans ce qui les entoure, les enfants identifient des situations qui les touchent et qu’ils souhaitent améliorer ; ils choisissent et approfondissent le champ d’action sur lequel ils vont ensuite se concentrer.


IMAGINER
> Proposer plein d’idées
> Choisir une solution
Les enfants génèrent et développent des idées pour améliorer la situation précédemment identifiée ; ils choisissent la solution la plus prometteuse.


REALISER
> Préparer l’action
> Passer à l’action
Les enfants réfléchissent à comment concrétiser leur idée puis c’est le moment de passer du rêve à la réalité !


PARTAGER
> Réfléchir
> Partager
Les enfants sont invités à réfléchir sur l’expérience qu’ils ont vécue, à imaginer d’autres actions pour le futur ; ils sont également invités à raconter leur expérience et partager leurs réflexions (ce qui a marché et ce qui pourrait être amélioré, comment leur action a été accueillie par les personnes bénéficiaires, etc.).

 

Pour l'année 2013-2014, 3 projets ont vu le jour...

* PROJET N°1 : Il nous vient de Maëva, Clara et Léna qui ont identifié un problème : le rangement des vélos des maternelles. Elles souhaitent donc vendre des gâteaux qu'elles confectionneront pour acheter (ou construire) un abri pour ces vélo. Il faut prendre contact avec la municipalité pour mettre en place ce projet pour avoir les autorisations d'installation mais le projet semble bien engagé. Bravo à toutes les trois. A ce jour (10/06/2014), leur action a rapporté 293€40 !!! des photos...

 

* PROJET N°2 Il nous vient de Joséphine, élève de 5ème au collège. Elle est très sensible aux problèmes de scolarisation de nos correspondants du Sénégal et a organisé une collecte de fournitures scolaires au sein de son collège. Elle a bien pris soin de préciser que les stylos et les feutres ne convenaient pas (l'encre n'est pas la même pour ces pays chauds) et évite également la colle. Bravo pour cette entreprise solidaire !

 

* PROJET N°3 Il est initié par Simon, Adrien, Cyprien et Mattéo (mais beaucoup d'autres enfants les ont aidés). Ils veulent aider, eux aussi, nos correspondants de Fayako, mais d'une autre façon; Ils veulent créer une bibliothèque pour l'école de Fayako. Simon a appris aux élèves de la classe de cycle 3 des origamis (qu'il maîtrise parfaitement) et ils les vendu leurs chefs d'oeuvres à la brocante du village au mois de mai. Voici un exemple de ce qu'ils ontvendu... des photos de la brocante et de la fin du projet

   

 

           
Les élèves ont un livret "bâtisseurs du possible" qui leur permet de visualiser leur démarche et d'écire d'autres projets qu'ils trouvent intéressants. Des photos des ces livrets.
           
           

Lors de la brocante, nos quatre compères ont attiré l'attention de plus d'un chineur... Beaucoup de questions, beaucoup d'admiration et beaucoup d'achats. Nos quatre bâtisseurs ont ainsi réussi à réunir la somme de 600 € qu'ils ont dédié à nos amis de Fayako (bibliothèque).

BRAVO à tous les quatre et merci à ceux qui les ont aidés.

   
   
   
           
Et voici les livres achetés à Dakar puis mis en place dans la seule pièce qui peut les accueillir pour l'instant (les autres bâtiments, les salles de classe étant insalubres, ne fermant pas à clé, à la poussière (pas d'armoires) et non protégées des termites...    
   
Les filles ont vraiment beaucoup travaillé (et les mamans aussi) pour confectionnéer tous ces gâteaux. Ce n'est pas fini, tous les vendredis elles vous proposent des gâteaux toujours différents. Un rendez-vous que certains ne manquent sous aucun prétexte !!! Admirez ces gâteau !!! Il nous reste à faire les comptes en fin d'année et ... acheter l'abri à vélo.    
   
   
   
   
           
           
           
Voici des exemples de livrets des bâtisseurs de notre classe :